Interview de Tarek par Fanny Arlandis (lemonde.fr)

/////// Tarek

Quel rapport le graffiti/street art entretient-il avec la ville ?
Collage à ParisLe rapport entre le graffiti à l’américaine et le street art, englobant toutes les autres formes d’art urbain, est à la fois très complexe dans son appréhension première et très simple, si l’on considère ce mouvement artistique dans la longue durée. En effet, la ville a toujours été un lieu où l’homme a pratiqué son art sous des formes diverses : l’art pariétal chez les Homos Sapiens, les fresques égyptiennes, sumériennes ou encore romaines, les graffiti dans les rues de Rome pullulaient, les églises au Moyen-Âge étaient peintes à l’extérieur et à l’intérieur, durant la Révolution française les murs de Paris étaient recouverts de collages et d’inscriptions en tout genre, Restif de la Bretonne (écrivain libertin du XVIIIe siècle) rapportait les évènements de sa vie sous forme de graffiti qu’il faisait sur les parapets des ponts de l’Île Saint-Louis… Plus…

View original post 1,712 more words

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s