Featured Image -- 4672

Ville de Québec #2

Le Malouin

Québec, place forte et port (1756-1867)

Sous les bombes

En juin 1759, le général britannique James Wolfe arrive à Québec pour prendre la ville. À bord de sa flotte imposante, près de 150 navires, 13 500 marins et hommes d’équipage ainsi qu’une armée de 8 500 soldats. Le lieutenant général français Louis-Joseph de Montcalm assure la défense de la ville et commande de son côté près de 15 000 hommes.

À partir de juillet, quelque 1 900 canons britanniques bombardent la ville sans relâche. Environ 15 000 bombes et boulets tombent sur Québec, forçant les habitants à fuir. La ville résiste néanmoins pendant des semaines. Mais dans la nuit du 12 au 13 septembre, 4 500 soldats britanniques escaladent le cap Diamant à la hauteur de l’anse au Foulon. Wolfe aligne ses hommes là où se trouve aujourd’hui le Musée national des beaux-arts du Québec. Informé, Montcalm quitte son camp de Beauport avec 4 500 soldats réguliers et 2 000 miliciens et Amérindiens. Les troupes françaises se déploient là où…

View original post 1,265 more words

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s